Le bulbocode est une fleur rare à la floraison éphémère qui déploie ses fleurs roses dans les pelouses rocailleuses dès les premières fontes des neiges.

Le bulbocode pointe le bout de son nez dès la fonte des premières neiges sur les pelouses rocailleuses ensoleillées. La plante est une montagnarde et vit en grande colonie. Ses belles fleurs rose-lilas sont impressionnantes et éphémères. La période de floraison est très courte. De prime abord, on pourrait le confondre avec un crocus ou un colchique. Mais il cultive sa singularité (voir description plus bas). Le bulbocode est rare mais assez faiblement menacé. Localement les activités humaines peuvent représenter une menace en empiétant sur le territoire de certaines colonies avec des travaux pastoraux, ou des activités sportives… Les sangliers peuvent également représenter un danger dans certains endroits. Ce beau colchicacées est cependant bien représenté dans plusieurs zones protégées par arrêté préfectoral de protection de biotope ou  Natura 2000. Le spectacle éphémère de sa floraison n’a donc pas fini de nous émerveiller.

Le bulbocode à la loupe

bulbocode plante rare

Nom latin : Colchicum bulbocodium

Nom vernaculaire : Bulbocode, campanette

Famille : Colchicacées

Reconnaissance : Le bulbocode est une plante qui atteint 5 à 15 cm de haut. C’est la première fleur à s’épanouir sur les pentes ensoleillées après la fonte des neiges. Feuilles et fleurs naissent d’un bulbe à tunique noire profondément enterré. Les feuilles paraissent en même temps que la fleur, contrairement au colchique. Les feuilles, généralement 3, sont vertes foncées, lancéolées, longues de 5 à 12 cm. Les fleurs sont roses comme un colchique, avec 6 étamines jaunes (les crocus ont 3 étamines). La floraison a lieu de février à avril en fonction de l’altitude et de l’exposition.

Le bulbocode affectionne les pelouses rocheuses ensoleillées

Ecologie – répartition : Le bulbocode est une plante de pleine lumière. Elle s’épanouit dans des conditions mésophiles, sur sols maigre ou assez riche. On l’observe dans les pelouses rocheuses ensoleillées de l’étage montagnard à l’étage subalpin.

Le bulbocode pousse dans les montagnes du centre et du sud de l’Europe. Il est présent dans le Valais en Suisse. En France, il pousse dans les Alpes et les Pyrénées. Même si l’espèce se fait de plus en plus rare du sud de la Drôme au nord de la Haute-Savoie, il subsiste des territoires à bulbocode dans toute la région Rhône-Alpes.

 

Le ressenti de Denis Jordan, botaniste spécialiste des plantes rares, sur le bulbocode :

denis jordan botaniste

« C’est chez nous la toute première fleur à s’épanouir, dès la mi-février, sur de petites surfaces rocheuses et des pelouses sèches, émergeant des champs de neige alentour. C’est pour un botaniste toujours un émerveillement de découvrir cette grande fleur rare, d’un rose lumineux qui contraste avec la grisaille et le blanc de l’hiver. »

Sources bibliographiques

  • « La flore rare ou menacée de Haute-Savoie », Denis Jordan, Naturalia Publications.
  • Telabotanica