Le rhapontique scarieux est une plante à la taille et à l’aspect spectaculaire qui affectionne les versants ensoleillés de l'étage subalpin. Elle est endémique des Alpes et protégée au niveau national. 

Le spectacle d’un rhapontique scarieux en fleur ne s’observe que dans les Alpes occidentales, lieu dont il est endémique. Cette belle plante aux faux airs d’artichaut est protégée en France. Malgré sa rareté, la star n’est globalement pas menacée, car elle ne pousse pas n’importe où ! Elle affectionne les endroits assez inaccessibles et bénéficie souvent de la protection d’une réserve naturelle. Dans la réserve naturelle des Contamines-Montjoie et vers Vallorcine cependant, le succès de l’aulne vert commence à lui faire de l’ombre. Des mesures sont envisagées pour limiter le développement invasif de cet arbuste qui n’est plus freiné ni par la fauche, ni par la pâture.

Le rhapontique scarieux à la loupe

rhapontique scarieux aux Contamines-Montjoie

Nom latin : Rhaponticum scariosum

Nom vernaculaire : Rhapontique scarieux

Famille : Astéracées

Reconnaissance : Le rhapontique est une plante vivace qui peut mesurer 1,50 mètres de haut. Ses feuilles sont regroupées à la base de la tige. Elles sont très grandes, jusqu’à 50cm, oblongues, vertes dessus et blanches dessous. La tige est simple et épaisse. Elle porte au sommet un gros capitule entouré d’un involucre à larges écailles bractéales scarieuses et brunes. Les fleurs sont tubuleuses rose-rouge. La floraison a lieu de juillet à septembre.

Le rhapontique scarieux affectionne les versants ensoleillés de l’étage subalpin

Ecologie – répartition : Le rhapontique scarieux est une espèce de pleine lumière qui affectionne les versants ensoleillés et trouve sa place parmi une végétation de hautes herbes à l’étage subalpin, entre 1300 et 2600 mètres d’altitude. Cette espèce n’aime pas les sols calcaires, elle recherche des sols profonds, caillouteux et acides.
La plante est endémique de la chaine des Alpes. Elle est présente des Hautes-Alpes à la Haute-Savoie. Elle s’observe notamment dans les Aiguilles Rouges ou sur quelques points siliceux du Haut-Giffre près de Samoëns.

Le ressenti de Denis Jordan, botaniste spécialiste des plantes rares, sur le rhapontique scarieux :

denis jordan botaniste

« Cette belle et rare Astéracées m’a toujours impressionné par sa grande taille (150cm). Ses feuilles vertes au revers blanchâtre sont immenses et son capitule est presque aussi grand que celui d’un artichaut. Sa rareté et son écologie ne font que renforcer l’intérêt que je porte à cette espèce endémique des Alpes occidentales. »

Sources bibliographiques

  • « La flore rare ou menacée de Haute-Savoie », Denis Jordan, Naturalia Publications.
  • Telabotanica